Fonction publique hospitalière : quelle mutuelle choisir ?

mutuelle

Tous les salariés du secteur privé sont obligés de souscrire une mutuelle santé obligatoire que leur employeur leur propose, et ce, depuis 2016. Le cas des agents de la fonction publique est assez différent, encore plus quand ils travaillent dans les centres hospitaliers. Il est donc utile de se pencher sur le cas de ces derniers.

Pourquoi le personnel hospitalier doit-il s’abonner à une mutuelle santé ?

Les fonctionnaires territoriaux et hospitaliers ne sont pas obligés de souscrire à une mutuelle santé. Toutefois, il s’agit d’une solution fortement recommandée. En effet, il est utile de savoir que les frais de santé du personnel hospitalier fonctionnaire ne sont supportés qu’en partie par la Sécurité sociale. Par ailleurs, à mesure que le temps passe, celle-ci tend à se désengager. Ce qui se traduit concrètement par une augmentation du reste à charge. Or, plus la personne prend de l’âge, plus elle a besoin de soins courants, optiques, ou dentaires. Il est même possible qu’elle doive être hospitalisée, plus ou moins régulièrement. Par conséquent, le fonctionnaire travaillant dans un centre hospitalier est donc invité à souscrire une complémentaire santé. Celle-ci devra alors rembourser les soins qui ne sont pas pris en charge par la Sécurité sociale. Il existe bien entendu une multitude d’offres mutuelles parmi lesquelles chacun peut choisir. Il est donc utile de chercher plus d’nformations sur mgas.fr , qui est un acteur prédominant dans le secteur. De cette façon, vous avez toutes les cartes en main pour prendre la décision en connaissance de cause.

Quel contrat de complémentaire santé pour le personnel hospitalier ?

Il est donc primordial que les fonctionnaires travaillant dans les établissements hospitaliers souscrivent une complémentaire santé. Dans ce cadre, il existe deux notions qu’ils doivent bien assimiler. En effet, les salariés du privé sont obligés de souscrire à une mutuelle obligatoire ou au minimum 50 % des cotisations sont prises en charge par leur employeur. C’est pourquoi on parle de contrat groupe, de contrat collectif ou de mutuelle d’entreprise. Mais dans le cas des fonctionnaires, la plupart d’entre eux optent pour le contrat individuel de complémentaire santé. Il arrive toutefois que quelques établissements publics proposent aux fonctionnaires des contrats collectifs santé. Il s’agit dans ce cas de contrats facultatifs de mutuelle fonction publique hospitalière. Ce genre de contrat peut être avantageux pour les fonctionnaires. En effet, les DRH ou encore les amicales du personnel sont parfois en mesure de négocier avec les mutuelles. Ce qui permet aux fonctionnaires hospitaliers de bénéficier de tarifs attractifs avec des garanties parfaitement en harmonie, avec leurs besoins de couverture.

Quelle mutuelle choisir ?

Aujourd’hui, les agents de la fonction publique travaillant dans les établissements hospitaliers peuvent choisir entre deux options. D’un côté, ils peuvent jeter leur dévolu sur les mutuelles spécialisées qui leur offrent une complémentaire santé sur-mesure, que ce soit en matière de soins courants, dentaire, optique, de médecines douces, d’hospitalisation, etc. De l’autre côté, il y a les mutuelles santé généralistes. La plupart du temps, elles sont associées à la prévoyance fonctionnaire, en particulier en ce qui concerne le maintien des revenus. Ce dernier couvre le fonctionnaire en cas d’accident, d’hospitalisation ou d’arrêt maladie. En effet, pendant cet arrêt, il perçoit d’abord un plein traitement pendant 90 jours. Ensuite, au-delà de 90 jours, il va recevoir une moitié de solde. Or, grâce au maintien de revenu, cette seconde moitié va être compensée par une indemnité journalière. Mais dans le cas où le fonctionnaire hospitalier souscrit à une mutuelle généraliste, il va perdre cette prévoyance de maintien de revenus. Découvrez les mutuelles mgas afin d’en savoir plus sur le type de mutuelle qui vous convient.