Mutuelle santé : quelles garanties couvertes ?

Mutuelle santé


La complémentaire santé renvoie à l’ensemble des garanties assurant le remboursement d’une fraction (voire de la totalité) de vos frais de santé n’étant pas pris en charge par la sécurité sociale.

En fonction des contrats, différentes garanties entrent en jeu et impactent le remboursement, qui pourra alors s’effectuer en pourcentage ou en forfait exprimé en euros. Retour sur le fonctionnement de ces dites garanties, pour vous aider au mieux à choisir la mutuelle correspondant à votre profil.

Comment fonctionne la mutuelle santé ?

L’intérêt de votre mutuelle santé, c’est qu’elle vous garantira dans la majorité des cas le remboursement au moins partiel :

 

      De vos consultations médicales (généralistes ou spécialistes) ;

      Des frais d’hospitalisation ;

      De vos médicaments ;

      Des analyses biologiques ;

      Des frais relatifs à l’optique et au dentaire.

Un remboursement plus ou moins important lié au niveau des garanties

Le prix de votre mutuelle peut différer en fonction de votre âge, de votre lieu de résidence ou encore de votre profession. Il en va de même pour le niveau de garanties !

Ainsi, la formule la moins onéreuse prendra moins de soins en charge tandis que les packages plus chers couvriront davantage de postes. Il est de ce fait crucial que vous choisissiez un niveau de formule adapté à vos besoins, sans pour autant dépasser votre budget, d’autant plus que certains contrats sont personnalisables. C’est un avantage pour vous car vous n’aurez par exemple pas besoin de cotiser pour des postes qui, à priori, ne vous intéressent pas.

Afin de vous aider à comparer les différentes offres disponibles, nous vous encourageons vivement d’utiliser un comparateur mutuelle, c’est l’option la plus efficace pour trouver la mutuelle qui correspond parfaitement à votre profil.

Quelles sont les différentes garanties ?

Lorsque l’on évoque les frais de santé, plusieurs niveaux de remboursements.

 

Le premier d’entre eux renvoie au remboursement par l’Assurance Maladie. Cette dernière planifie un remboursement prenant la forme de taux, qui sont appliqués sur la base d’un tarif fixe. Pour prendre un exemple concret, la base de remboursement pour une couronne dentaire est de 107,50 €. Par conséquent, la Sécurité Sociale ne pourra vous rembourser un montant supérieur à cela.

Consultez dès maintenant le site de l’Assurance Maladie pour toutes les informations sur les taux appliqués.

 

Le second niveau de remboursement, et celui qui nous intéresse particulièrement est celui votre mutuelle santé. C’est le niveau des garanties de votre contrat qui déterminera votre niveau de remboursement. Les niveaux de garanties en question peuvent être exprimés de deux manières : en euros, ou en pourcentage.

 

      Remboursement en euros : ce type de remboursement se traduit par une somme forfaitaire mise à votre disposition de manière annuelle ou semestrielle afin de contribuer à la prise en charge de vos frais de santé. Si vous veniez à dépasser ce forfait, les frais supplémentaires seront à votre charge ;

      Remboursement en pourcentage : votre complémentaire santé vous propose dans ce cas un remboursement pouvant aller de 100 % à 800 %.

Quels points du contrat faut-il surveiller ?

Pour commencer, votre complémentaire santé peut programmer de que l’on appelle un délai de carence. Durant celui-ci, vous ne serez pas en mesure d’utiliser une partie de vos garanties. Ces délais s’appliquent souvent pour les niveaux de garanties élevés tels qu’une hospitalisation par exemple.

 

Outre cela, votre contrat de mutuelle peut prévoir des limites de garanties : en numéraire pour une limite de prestations par an ou en monétaire pour imposer des plafonds de garanties.

Comment choisir son niveau de garanties ?

La formule à 100 %

 

Ce contrat propose des remboursements à 100 %, pour l’ensemble des postes de soins. Cela signifie que pour vos dépenses en optique par exemple, le remboursement sera estimé sur la base de la Sécurité Sociale. Ni les dépassements d’honoraires ni les frais supplémentaires ne seront couverts par votre mutuelle.

Le contrat intermédiaire

Les remboursements d’un contrat intermédiaire varient souvent entre 150 % et 250 %. Ils prennent alors en charge les dépenses liées :

       À l’optique ;

       Au dentaire ;

       À l’hospitalisation ;

       À l’audition ;

       Aux médicaments ;

       À la maternité ainsi qu’à la gynécologie ;

       À la médecine douce.

Le contrat haut de gamme

Ces contrats sont les plus onéreux et  prévoient des remboursements allant de 300 % à 800 %.

 

Il s’agit de contrats extrêmement complets qui s’adressent plus à des séniors ou des personnes avec des frais de santé élevés.

 

Les postes principaux de remboursements de ces contrats sont :

       L’hospitalisation : frais de séjour, de chirurgie, d’anesthésie, de transport, d’une chambre particulière ;

       Le dentaire : bien sûr les soins dentaires mais aussi les prothèses, l’orthodontie ou encore les implants ;

       L’optique : dépenses en équipement, lentilles, et chirurgie réfractive ;

       Les soins courants : consultations chez votre médecin généraliste ou un spécialiste, médecine naturelle, auxiliaires médicaux, frais de pharmacie… ;

 

Il est également possible de changer de mutuelle si votre contrat ne vous convient plus.