Pourquoi assurer son crédit immobilier ?

crédit immobilier

Pour une acquisition immobilière, contracter un crédit immobilier se révèle être la solution par excellence. Du coup, se pencher vers ce genre de financement requiert systématiquement une souscription à une assurance emprunteur. Il s’agit ici d’une garantie financière exigée par la banque afin d’assurer la pérennité du règlement des mensualités ou du capital restant dû.

Parce que la souscription à une assurance emprunteur est exigée par la banque

Bien que l’assurance pour prêt immobilier ne soit pas obligatoire juridiquement, elle revêt une grande importance pour les établissements de crédit. Concrètement, aucune banque ne financera un crédit immobilier sans assurance spécifique, à moins que l’emprunteur dispose d’un autre type de garantie (cautionnement, hypothèque, nantissement…). En général, l’établissement de crédit peut proposer à l’emprunteur de signer un contrat d’assurance maison dont les coûts viennent s’ajouter systématiquement aux frais de l’emprunt immobilier. Là encore, souscrire une assurance maison n’est pas une obligation. Grâce à la loi Lagarde, l’emprunteur est en droit de souscrire un contrat d’assurance auprès d’un autre organisme que l’organisme prêteur. On parle dans ce cas de la délégation d’assurance permettant à l’emprunteur de réaliser des économies substantielles. De cette manière, celui-ci peut s’affranchir des primes d’assurances parfois exorbitantes pratiquées par certains établissements de crédit. Qui plus est, ce système de délégation offre plus de souplesse quant aux choix du contrat d’assurance.

Bref, afin que votre banquier soit plus enclin à vous accorder une importante somme d’argent pour le financement de votre projet immobilier, souscrire une assurance emprunteur est inévitable. Pour de plus amples détails, cliquez ici.

Parce qu’une assurance de crédit immobilier vous protège, vous et votre famille

En plus, maximiser vos chances d’obtenir un crédit immobilier, l’assurance crédit immobilier peut vous protéger ainsi que votre famille. Bien sûr, lorsque vous contractez un crédit auprès d’un organisme prêteur, vous ne serez jamais à l’abri de certaines conséquences pouvant vous empêcher de rembourser une partie ou l’intégralité de votre dette : décès, arrêt de travail, perte totale et irréversible d’autonomie, invalidité permanente, invalidité partielle… Dans l’éventualité où vous vous retrouviez dans l’incapacité de rembourser vos échéances, c’est alors l’assureur qui se chargera de les rembourser à votre place en fonction de la nature du contrat auquel vous êtes souscrit. L’assurance de prêt immobilier vous permet également de vous affranchir de la mise en œuvre des garanties comme l’hypothèque ou le cautionnement pouvant conduire à la vente de votre bien immobilier. Par ailleurs, si vous empruntez en couple, vous pouvez vous assurer à deux grâce à l’assurance emprunteur. Selon la nature du contrat, l’assureur peut couvrir à 100 % les deux emprunteurs ou protéger l’un plus que l’autre, par exemple 60 % pour l’un et 40 % pour l’autre.

Opter pour les bonnes garanties d’assurance crédit

Si vous souhaitez assurer votre crédit immobilier, l’assurance crédit est composée d’un de garanties. Donc, avant de signer tel ou tel contrat, vous devez d’abord prendre en considération les garanties minimales exigées par votre banque. Dans la plupart des cas, ces garanties sont les suivantes :

La garantie décès et PTIA (perte totale et irréversible d’autonomie) qui couvre notamment le décès de l’emprunteur, mais également les handicaps extrêmement graves suite à une maladie ou un accident.

Les garanties d’incapacité temporaire totale de travail (ITT) et d’invalidité permanente totale (IPT) prenant partiellement en charge les échéances de crédit dans l’éventualité où l’emprunteur serait dans l’impossibilité de travailler ou victime d’une invalidité dont le taux excède les 66 %.

La garantie perte d’emploi qui concerne exclusivement les travailleurs en CDI depuis au moins 12 mois. En cas de perte d’emploi, l’assureur se chargera de régler une partie des mensualités de l’emprunt.

Hormis toutes ces garanties, il y a également la garantie d’invalidité permanente partielle (IPP) qui peut être facultative ou obligatoire selon la banque. L’assureur prendra en charge le remboursement d’une partie des échéances en cas d’invalidité dont le taux constaté est supérieur à 33 %.

Sachant que la durée de remboursement d’un crédit immobilier peut aller jusqu’à 25 ans, ni vous ni votre banquier ne saura ce qui risquerait de se passer au fil du temps. Donc, le mieux est de prendre le temps de vous assurer efficacement. Bien plus qu’une simple formalité à prendre en considération lors de la constitution de votre dossier de prêt, l’assurance de crédit immobilier vous protège, mais aussi votre banque et votre famille face à d’éventuels risques d’impayés.