Trouver la meilleure offre d’assurance auto provisoire en ligne

Assurance auto
La réputation des assureurs n’est pas forcément bonne : ils sont perçus comme une profession profitant de leur position, encaissant sans difficulté les cotisations des assurés, mais rechignant davantage à payer les indemnités des personnes subissant les sinistres, en multipliant paperasses, procédures et délais. Au-delà de cette image assez négative, les assureurs ont un rôle fondamental dans la société en mutualisant les risques des individus pour le garantir, en appliquant des modèles statistiques permettant au système de rester bénéficiaire. L’assurance traditionnelle s’appuie également sur le facteur temps : sur la durée, même si l’assuré subit un sinistre, l’assureur espère rester bénéficiaire sur la globalité du contrat, grâce aux années sur lesquelles il va percevoir des cotisations. Ce modèle ne fonctionne pas pour l’assurance temporaire, puisque le contrat dure entre quelques jours et 3 mois au maximum. Ces contrats se limitent à garantir quelques risques principaux. Il est important pour ces contrats temporaires comme pour les autres, de comparer les offres des différents assureurs en ligne, afin de faire le bon choix.

Contrat auto temporaire : pour qui et pour quoi faire ?

La règlementation en France prévoit qu’il est obligatoire pour tout automobiliste d’assurer son véhicule : si l’on souhaite rouler, il faut que le véhicule soit assuré, à tout moment. C’est la raison pour laquelle dans certaines circonstances le recours à un contrat temporaire, lorsqu’un contrat permanent ne répond pas au besoin. Les contrats temporaires visent à couvrir le risque automobile pour les personnes qui sont dans une situation spécifique qui ne correspond pas aux conditions habituelles des assurances en matière de durée. On peut se retrouver dans un cas où l’on a besoin d’un contrat pour quelques jours ou quelques semaines, en marge d’un contrat traditionnel. On peut en apprendre plus www.assurance-voiture-temporaire-provisoire.com. La tarification de ces contrats temporaires sont plus élevées en général que les contrats traditionnels, car les assureurs ne peuvent pas se rattraper sur la durée.

Dans quels cas avoir recours à une assurance temporaire auto ?

Très simplement, on peut utiliser un véhicule uniquement en période de vacances d’été : ce peut être une vieille voiture qui passe 11 mois dans son garage, et qui n’est en service qu’au mois d’aout. Dans ce cas, il est inutile de payer sur assurance auto sur l’année complète, alors qu’elle sert aussi peu. Un contrat temporaire signé juste sur le mois concerné sera très adapté, notamment si le véhicule parcourt peu de kilomètres. Autre cas de figure, l’achat d’un véhicule à l’étranger. Le véhicule acheté n’a pas encore de certificat d’immatriculation en France, mais il a pourtant besoin d’être assuré si l’on souhaite le faire rapatrier sur le territoire français. Pour cela, on contractualisera une assurance temporaire de quelques jours qui puisse couvrir le retour en France. Ensuite, avec le certificat d’immatriculation définitive, le contrat d’assurance traditionnel pourra démarrer. Dans le cas d’un séjour à l’étranger, si le particulier souhaite faire le trajet avec sa voiture personnelle, il devra être assuré sur les territoires traversés et sur le lieu de villégiature. Or, il est possible que les pays visés ne soient pas couverts par le contrat habituel. On peut alors contacter son assureur pour une extension de son contrat, ou bien chercher l’assurance complémentaire auprès d’un autre assureur. Mais on peut avoir intérêt à regarder ailleurs plutôt que de rester auprès du même assureur !

Le contrat temporaire en cas de résiliation de votre assurance

C’est souvent la tuile quad on est informé que son assureur va résilier le contrat d’assurance automobile ! Effectivement, votre assureur peut être amené à prendre cette décision si vous avez connu un gros sinistre responsable ou plusieurs sinistres couteux. L’assureur fait l’analyse qu’il ne pourra pas rétablir financièrement le dossier, même sur la durée, car il a eu trop de dépense. L’assuré résilié doit rapidement réagir pour trouver un nouvel assureur en urgence, s’il veut pouvoir continuer d’utiliser son véhicule, une fois que la résiliation aura pris effet. L’assuré se trouve sur la sellette, et il n’est pas forcément dans les meilleures conditions pour négocier un prochain contrat permanent. Il est donc préférable de prendre le temps nécessaire de faire l’étude nécessaire en ligne pour contacter différents prestataires, utiliser les comparateurs pour trouver la bonne formule. Dans l’intervalle, l’assuré peut valablement faire appel à un contrat temporaire, afin de se laisser le temps. Il est important pour cela de se pencher sur les tarifs, bien sûr, mais aussi sur les différentes prestations proposées et sur la durée du contrat, puisqu’il peut être inutile d’être couvert trop longtemps si l’on n’en a pas l’usage. Un contrat temporaire est compris entre un jour et trois mois, mais tous les assureurs ne proposent pas forcément toutes ces options.

Bien se renseigner pour faire le bon choix d’assurance temporaire auto ?

Comme pour tout contrat d’assurance, un contrat temporaire nécessite de fournir au prestataire un certificat d’immatriculation du véhicule assuré ou carte grise, ainsi que le permis de conduire du conducteur. Enfin, il faut fournir le résumé historique d’assurance de l’automobiliste. Ce document est transmis par l’assureur précédent sur simple demande, et il reprend tous les sinistres qu’a connus le conducteur dans sa vie. Avec ces trois paramètres, l’assureur est en mesure de faire ses calculs actuariels pour établir une tarification. On obtient autant de proposition que l’on présente de dossiers étant donné que chaque assureur a ses propres matrices et politiques tarifaires. Il est important sur les comparateurs en ligne de regarder les garanties proposées et les éventuelles franchises applicables. Pour faire le meilleur choix, il faut consacrer un peu de temps à regarder les propositions, à lire les petites lignes de contrat qui peuvent mentionner des exclusions et franchises. Ce n’est pas forcément le contrat d’assurance auto le moins cher qui a nécessairement le meilleur rapport qualité/prix. Alors soyez vigilants !